Construction de latrines dans les quartiers de Kpélé Bémé

En continuité du projet : Les latrines scolaires de Kpélé Bémé.

Le village de Kpélé Bémé au Togo se situe à 150 km de Lomé. La végétation est très présente : on y trouve des palmiers à huile, des manguiers, des orangers, des tecks, des kapokiers ou encore des acajous. Le village est divisé en cinq quartiers, chacun dirigé par un chef de quartier. Les conditions sanitaires du village sont mauvaises : il n’y a pas de centre de soins, ni de latrines publiques. Les habitants sont donc contraints de déféquer dans la nature. Cette situation engendre souvent des maladies hydro-fécales telles que la fièvre typhoïde.

Suite à la réussite des latrines de l’école primaire de Kpélé Bémé, le Comité Villageois de Développement et le chef du village souhaitent donc la construction de latrines au sein des quartiers afin de pallier au problème d’hygiène et de santé et d’améliorer les conditions de vie pour les habitants de Kpélé Bémé. Le choix s’est porté sur la construction de toilettes sèches, qui séparent les matières fécales des urines afin de les transformer en compost ou en fertilisant liquide. Ces latrines fonctionnent sans eau, ce qui est plus écologique, et disposent d’une ventilation pour éliminer les odeurs.

Ces latrines conviennent à tous car leur entretien est facile et l’utilisation se fait en deux temps : chaque latrine est composée de 2 trous qui sont utilisés à tour de rôle. Lorsque l’un est rempli, on le ferme pour laisser la matière se décomposer, et on utilise l’autre, puis inversement. Une fois la matière totalement décomposées, elle servira d’engrais biologique pour la fertilisation des sols et des cultures. Ce projet a donc pour objectif de réduire les risques de maladies au sein de la population et d’œuvrer à la protection de l’environnement.

Pour soutenir ce projet, cliquer ici :

Soutenir ce projet

ASF et les habitants de Kpélé Bémé vous remercient !