Création d’une aire de compostage à Dapaong

Dapaong est une ville située au Nord du Togo à 650 km de Lomé, près de la frontière avec le Burkina-Faso. Elle se trouve au milieu d’un carrefour commercial reliant le Togo, le Bénin et le Burkina-Faso, et dispose de ce fait d’une intense activité commerciale. Ses 65 000 habitants vivent principalement de l’agriculture.

A Dapaong, il n’y a pas de décharge municipale, ni d’organisme chargé de la gestion des déchets ménagers. En 2012, une quinzaine de femmes de la ville ont donc décidé de s’unir pour créer la première Association Féminine pour la Promotion de l’Hygiène (AFPHY) dans le but de lutter contre les décharges sauvages, responsables de nombreuses épidémies et de la pollution de l’environnement. Ainsi, ces femmes sillonnent les quartiers et collectent, trient et valorisent les ordures dans des décharges intermédiaires. Elles font la distinction entre les objets récupérables et les déchets organiques qui sont transformés en compost.

En effet, le compost est un engrais naturel qui ne dégrade pas les sols et qui accroît la production céréalière. Cela contribue donc à réduire la malnutrition. Il est revendu à un prix raisonnable, pour que l’ensemble de la population puisse y avoir accès. Cette vente permet ainsi aux femmes de disposer d’une autonomie sociale et financière.

Aujourd’hui, 7 autres AFPHY se sont développées et l’ensemble de ses associations cherchent à pérenniser et développer leur activité. Par conséquent, elles souhaitent l’aménagement d’un site de compostage central pour les ordures traitées. Ce site possédera un puits ce qui permettra :

  • d’élaborer un compost de qualité supérieure par un arrosage régulier, qui humidifiera le compost durant la période sèche de l’année (octobre à juin)
  • d’augmenter la quantité de compost produit, également grâce à l’arrosage
  • de créer une source d’eau potable dans le quartier, qui n’en possède actuellement pas

Myriam Capello soutient les AFPHY depuis leur création. Elle s’est donc, en partie, rapprochée d’ASF pour lui demander son soutien dans le cadre de la construction de ce site. Le projet demande :

  • Un forage de 80 mètres de profondeur afin d’obtenir de l’eau potable
  • L’installation d’une pompe électrique alimentée par des panneaux solaires fournis par Electriciens Sans Frontières)
  • La construction d’un château d’eau
  • La clôture du terrain
  • La construction d’un lieu de stockage
  • L’achat d’une moto-charrette pour transporter le compost

Ce projet aura donc pour but de pérenniser l’autonomie économique et sociale des femmes, de protéger l’environnement et la santé des habitants en luttant contre les insalubrités et d’améliorer l’agriculture par la fertilisation organique des sols.

Pour soutenir ce projet, cliquer ici :

Soutenir ce projet

ASF et les habitants de Dapong vous remercient !