Le centre pour aveugle ATEDA à KARA

Créé en 1991, le centre accueille les enfants scolarisables à partir de 7 ans et les élèves qui ont perdu la vue au cours de leur cursus scolaire. Ils se joignent à ce centre pour poursuivre leurs études à l’aide de l’écriture braille. Les jeunes et adultes de 25 à 40 ans sont aussi accueillis pour une formation agropastorale et artisanale. Ils sont initiés la première année en braille puis suivront la formation pendant trois ans. Une contribution de 5 000 francs CFA (environ 7,50 €) est demandée à chaque parent pour toute l’année, mais plusieurs n’y arrivent pas et d’autres préfèrent s’occuper de leurs enfants voyants et négligent les malvoyants ou aveugles…

Les élèves du cours primaire et les jeunes en formation sont logés et nourris. Ceux qui sont au collège et au lycée reçoivent chacun une aide mensuelle de 10 000 francs CFA. Pour l’année scolaire 2015, les effectifs se présentent comme suit : primaire, 19 élèves (10 garçons et 9 filles), collège et lycée, 12 élèves (11 garçons et 1 fille), en formation, 8 garçons ; huit enseignants assurent l’éducation des élèves du cours primaire, du collège et du lycée, un maître chargé d’agropastorale et un responsable pour l’artisanat, enfin, deux cuisinières, un gardien de nuit et Monsieur Bakouma l’administrateur.

Cependant, les locaux sont en piteux état : le sol et les murs sont fissurés, et les sanitaires et les douches sont insalubres. Sans suffisamment de soutien, les malvoyants ont lancé un appel afin de vivre dans un lieu sain, avec un peu de commodités, leur permettant de retrouver un peu de dignité. ASF s’est donc engagé à financer l’aménagement de deux dortoirs, de douche et de WC pour le centre. Une petite maison a également été construite pour que le surveillant puisse rester sur les lieux toute la journée.

L’ancienne maison du surveillant

La nouvelle maison du surveillant