Chronologie de nos interventions au Cameroun

L’interlocuteur privilégié d’Amour Sans Frontière – ASF est le Père André Toum du Diocèse d’Edéa. Il est responsable de l’Association Cameroun Espérance. Il a fondé le centre
de formation professionnelle pour jeunes filles Baba Simon, à qui nous fournissons des ordinateurs et matériels d’apprentissage de couture et de la literie pour l’internat. Nous apportons également un soutien financier aux jeunes dans l’incapacité de payer leur pension.

Amour Sans Frontière – ASF aide aussi la Sœur Berthe Ndiomo, fondatrice de l’Orphelinat CAEDOMI , à proximité d’Ebebda. Elle accueille une cinquantaine d’enfants, leur assurant un suivi médical et une formation scolaire. Nous finançons les études de quelques enfants. Le manque d’eau potable nous a amené à faire parvenir des moyens pour mettre en place un dispositif permettant de rendre l’eau de pluie consommable.

Notre aide en matériels s’est aussi portée sur les communautés suivantes : sœur Marie Thérèse PUECH à Koza, la Mission Catholique de Touloum à Guidiguis, Mission Catholique à Kotobi, Père Désiré ESSAMA dans un quartier pauvre de Yaoudé, le Dispensaire du village de Bafoutam, le GIC de Trapeac à Piti Bongo, le Père Engelbert FOTSING responsable des jeunes du diocèse de Nkongsamba.


2011 

  • Construction de puits avec la fondation SOGREAH
  • Envoi d’un conteneur CAPDA – Michel TCHONANG / Église évangélique du Cameroun
  • Aide financière au Père TOUM.

2010 

  • Construction en partenariat avec la fondation SOGREAH à Grenoble de trois puits dans la région de Mambélé
  • Envoi d’un conteneur en partenariat avec « l’Arbre à musique » 2009 :
  • Envoi d’un conteneur avec le partenariat de « l’Arbre à musique »
  • Aide financière au Père TOUM.

2008 

  • Reconduction de l’opération de 2007, pour un coût relativement réduit, qui permet d’approvisionner en matériels les communautés citées précédemment avec le concours du Père TOUM.

2007 

  • Envoi de deux conteneurs au Lycée Jean Vogt à Yaoundé. Cet établissement bénéficie de la franchise des taxes douanières. Ces conteneurs de 21 pieds ont été confectionnés en partenariat avec une petite ONG « l’arbre à musique » qui a pour mission d’enseigner la musique au Cameroun avec l’aide des élèves du conservatoire de Lyon.
Cliquer ici