L’histoire d’Amour sans Frontière


2014

Amour Sans Frontière est en deuil ! Vendredi 16 août 2014, !e Père S.M.A. Gérard Brétillot nous quittait. Il laisse des centaines d’Africains orphelins. Cette nouvelle qui nous bouleverse tous, fait suite à l’annonce du décès du Père S.M.A. Claude Temple, lui aussi parti prématurément le 30 juillet dernier. Deux hommes exemplaires qui ont donné l’essentiel de leur vie aux communautés des pauvres du Togo et du Bénin. Leur absence nous remplit de tristesse.

Envoi du 100 ème conteneur


2013

Déménagement dans la maison paroissiale Saint-Joseph à Tassin-la-Demi-Lune. Ce déménagement permet de disposer de locaux en bon état et de bénéficier d’une réduction de loyer qui permet à l’association des salésiens d’accéder à une ressource financière complémentaire.

Concert Gospel dans l’Église Saint-Joseph à Tassin-la-Demi-Lune


2012

Changements d’organisation pour poursuivre les actions engagées et renforcer les activités futures.


2009

En décembre, dans le cadre de la Fête des Lumières de Lyon, l’Oratorio d’André Gouzes, « Marie Porte du Ciel » a été donné au bénéfice d’Amour sans Frontière – ASF. Cette œuvre magistrale a été exécutée dans la Basilique Saint-Bonaventure avec la participation de chorales venues de plusieurs régions de France et de l’étranger.


2007

En Novembre, successivement au sanctuaire Saint Bonaventure de Lyon et à l’Eglise de Charbonnières le Chœur Saint Roch de Charbonnières a chanté la Messa di Gloria de Puccini au profit de la construction des écoles de Agodéké.


2006

En avril, nous offrons au public Lyonnais, la pièce de théâtre d’Eric Emmanuel Schmitt « Sarah », mise en scène par Marc Delorme. La recette était dédiée au Foyer Saint Joseph, accueillant des enfant de la rue de Ouagadougou au Burkina.


2005

En mai, à la chapelle de la Trinité à Lyon, La Petite Messe de Rossini par les Chœurs des Petits Chanteurs de Lyon sous la baguette de Jean François Duchamp, accompagnés au piano par le pianiste René Duchable au profit de la construction de l’Ecole d’Agodeké.


2004

A Noël, petit concert de Chants de Noël suivis de chants Liturgiques d’André Gouzes chantés par deux Chœurs : Simples Louanges et Chœur Saint Roch de Charbonnières au profit du Foyer APPEL, accueillant les enfants de la rue de Lomé.

En Avril, deux concerts de la Messe en La Bémol de Schubert chantée par le Chœur Saint Roch de Charbonnières au profit des actions conduites par Amour sans Frontière – ASF.

En Juillet Xavier Lejeune est remplacé par son frère André Lejeune, accompagné de son épouse Fabienne. Ils consacrent toute leur énergie à gérer l’association. Ils effectuent chaque année une visite des communautés en Afrique dans lesquelles l’association est impliquée.

Ils sont assistés par le Père André Perrin, de la Société des Missions Africaines (S.M.A.). Celui-ci apporte à l’association, l’expérience de ses longues années passées au Bénin, notamment dans le village de So Tchan Houé sur le Lac Nokoué, au milieu de l’ethnie Fon, la plus importante du pays.


2003

En décembre, le Requiem de Mozart exécuté par le Chœur Saint Roch de Charbonnières, au profit du Foyer Maria Goretti au Bénin.


2002

En Novembre son successeur le Cardinal Philippe BARBARIN a célébré une messe à l’occasion du 30ème anniversaire d’Amour Sans Frontière – ASF confirmant le lien fort existant entre Amour Sans Frontière et l’Eglise catholique


2001

En Juin le Cardinal Louis-Marie BILLE, alors archevêque de Lyon, est reçu par les administrateurs dans les locaux de l’association et marque ainsi l’attachement de l’Église de LYON aux actions et initiatives d’Amour Sans Frontière – ASF.


2000

En Mai Pour la première fois un laïc, Xavier Lejeune est désigné par le Conseil d’Administration, président de l’association.


1997

En Janvier nommé supérieur de la maison des O.M.I. au Sanctuaire de Pontmain en Normandie, le Père Mairot est remplacé jusqu’en mai 2000 par le Père Pierre Jault Marie, Père Blanc.


1993

Mère Teresa décide de réorienter les actions des associations laïques qui aident les Missionnaires de la Charité dans les 103 pays où ceux-ci avaient des maisons. En ce qui concerne Amour Sans Frontière, Mère Teresa lui demande expressément de se mettre au service de personnes et de congrégations qui œuvrent auprès des plus pauvres en Afrique.


1977

Après le décès du Père Gorrée, le Père Henri Mairot, Oblat de Marie Immaculée (O.M.I.), a continué l’œuvre du fondateur.


1972

L’association humanitaire Amour Sans Frontière – ASF est fondée par le Père Georges Gorrée (O.M.I).

L’appellation Amour Sans Frontière – ASF reprend le titre d’un livre qu’il avait écrit pour vulgariser l’œuvre de Mère Teresa dans les pays francophones. Rencontrée lors d’un congrès à Bombay, il décide d’apporter toute son aide à la congrégation qu’elle avait fondée au service des plus pauvres parmi les pauvres, les Missionnaires de la Charité.

Pendant plus de 20 ans Amour Sans Frontière – ASF a permis à Mère Teresa et aux Missionnaires de la Charité d’ouvrir des orphelinats, de tenir des mouroirs, de fonder des dispensaires, de lutter contre la lèpre et d’autres maladies.

Vous pouvez suivre la vie d’ASF en consultant nos revues.

Cliquer ici